10 juin 2021

Plan de relance pour l’emploi : les 1er projets soutenus par la Région

plan de relance pour l'emploi Occitanie

Fin 2020, nous vous annoncions le lancement de REL’OCC, un dispositif d’aides mis en place par la Région Occitanie pour favoriser la localisation / relocalisation de projets industriels sur notre territoire, dans 5 secteurs stratégiques. Quel est point d’avancement de cette opération après quelques mois ?

La commission permanente a voté l’accompagnement de 40 projets

Afin de localiser ou relocaliser en Occitanie des activités ou savoir-faire clés, assurer l’autonomie de la région sur le plan économique et accélérer la transition écologique du territoire et favoriser l’émergence de l’économie de demain, la Région a accéléré le déploiement de sa stratégie « ReL’Occ ». Les élus régionaux réunis en commission permanente vendredi 4 juin 2021 ont voté, sur proposition de la présidente de la Région, l’accompagnement de projets autour de cinq filières prioritaires : santé, agroalimentaire, énergies renouvelables et transition énergétique, mobilités et numérique.

RelOcc Occitanie

Le dispositif ReL’Occ vise à terme la création de 3 500 emplois. 15 M€ supplémentaires seront abondés pour la période mars-décembre 2021.

Le plan de relance pour l’emploi

Le plan de relance pour l’emploi, doté d’une enveloppe de 211 M€, comprend également un dispositif d’accompagnement à travers la création de l’ARIS (Agence Régionale des Investissements Stratégiques) et la plateforme Epargne Occitanie. Entre les mois de septembre 2020 et février 2021, l’ensemble de ces dispositifs ont permis d’accompagner 40 entreprises et de créer 1 750 emplois, grâce à des aides s’élevant à 12 M€.

ARIS OCCITANIE

L’Agence Régionale des Investissements Stratégiques (ARIS) au cœur du plan de relance pour l’emploi

L’ARIS Occitanie, un outil développé par l’ARAC et ses partenaires à l’initiative de la Région, a vocation à suivre et accompagner les entreprises qui localisent ou relocalisent leur production industrielle ou de services sur le territoire d’Occitanie et de répondre à leurs besoins en haut de bilan.

Les premiers projets soutenus

  • ENERGIE

    Les sociétés SAS Matière (fabricants de construction métalliques) et Ponticelli Frères (constructions modulaires dans l’offshore) ont été retenues pour participer au projet de construction de la ferme éolienne pilote du consortium EOLMED au large de Port-La-Nouvelle. MP ArchiMED, leur société commune créée en avril 2021 prévoit l’embauche de 50 salariés. La Région accompagnera ce projet à hauteur de 4,2 M€.

  • SANTE

    Des aides ont été apportées à Flash Therapeutics (1 M€) et à Evotec (6 M€), pour leurs recherches et la production de nouveaux médicaments et de nouveaux vaccins.

    Avec Occitanie Protect, dès le début de la crise sanitaire, la Région a proposé à des entreprises touchées par la crise de se diversifier vers la production de matériel sanitaire et de structurer une filière 100% locale. Occitanie Protect a ainsi permis la production et la livraison de masques en tissus entièrement fabriqués sur le territoire régional.

  • MOBILITE

    L’entreprise CAF France installée à Bagnères-de-Bigorre connaît une forte croissance suite à de nombreuses commandes de renouvellement du matériel ferroviaire.

    Deux sociétés aéronautiques, Ascendance Flight Technologies (250 000€) et Blue Spirit Aero (121 000€) sont soutenues financièrement pour leurs recherches sur l’utilisation d’énergies décarbonées dans l’aviation.

    Dans le domaine de la mobilité électrique, le site centenaire d’Arcelor Mittal de Saint-Chély-d’Apcher employant 200 salariés, investit dans la production d’aciers de nouvelles générations dédiés aux moteurs de voitures électriques et hybrides.

  • NUMERIQUE / ELECTRONIQUE

    Trois sociétés, Microtec à Ramonville (700 00€ en avance remboursable), Trust & Aleia à Toulouse (778 000€) et Predic (142 000€) à Montpellier bénéficient de l’aide de la Région.

  • AGRO-ALIMENTAIRE

    La société Panam France de Villemur sur Tarn (445 000€) est aidée par la Région pour le développement d’une nouvelle filière agricole en France, celle de la graine de chia.