21 octobre 2020

IUT de Tarbes : quand innovation rime avec techniques ancestrales...

perspective batiment construction durable IUT Tarbes

A Tarbes (65), la Région nous a confié la réalisation d’un nouveau bâtiment pour héberger le pôle Génie Civil & Construction Durable de l’IUT. Une mission passionnante, couplée à une volonté de créer une véritable vitrine du savoir-faire en matière d’éco-construction.

Réaliser une construction exemplaire et utile

Au lancement du concours d’architecte, les co-financeurs du projet (Région Occitanie, Europe, Conseil Départemental des Hautes Pyrénées et Grand Tarbes) ont souhaité que ce bâtiment, dédié à la construction durable, soit lui-même une vitrine de l’état de l’art en la matière. L’opération a vocation à devenir emblématique sur le campus de Tarbes.

Un parti pris respectueux de l’architecture et de l’environnement du campus

Le projet retenu est le seul qui s’inscrit parfaitement dans l’architecture actuelle du site, caractéristique de son concepteur Edmond Lay. Les toitures en pentes douces et les larges circulations intérieures peuplées d’espaces de rencontres confèrent une atmosphère très particulière aux bâtiments existants.
Outre l’utilisation du bois, de la géothermie de matériaux biosourcés et la conception bioclimatique du bâtiment, l’équipe a réalisé un travail plus poussé sur les matériaux, en proposant du pisé pour les façades de la zone administration. Cette technique, qui existe depuis des siècles, est rarement utilisée aujourd’hui dans la construction, notamment pour des bâtiments de cette dimension.
Pour l’isolation, c’est le Metisse qui a été choisi : il s’agit de panneaux en coton recyclé.

Chantier de construction durable à l'IUT de Tarbes
Chantier de construction durable à l’IUT de Tarbes
Les structures en bois et pisé du bâtiment administration
Les structures en bois et pisé du bâtiment administration
Futur bâtiment Administration du pôle Construction durable
Futur bâtiment Administration du pôle Construction durable
pôle construction durable de l'IUT de Tarbes

Le pisé et ses avantages

Le pisé est un mode de construction en terre crue, qui est tassée manuellement entre des banches, par couches successives de 20 à 30 cm, de façon à former un soubassement ou un mur. Cette technique a été utilisée de façon régulière sur des bâtiments ruraux en France à partir du XVIIIe siècle, et depuis bien plus longtemps dans d’autres zones géographies (Forteresse de Bam, 2500 ans).
Elle présente de nombreux avantages :
Matériau local, bio sourcé et recyclable : la terre est utilisée sans aucun adjuvant ; elle est prélevée sur place et peut être réutilisée sur place.
Qualités thermiques : forte inertie, peut stocker de l’énergie en journée au soleil et la restituer la nuit.
Perspirance : régule naturellement l’humidité intérieure.

Des études poussées sur la résistance du pisé au vibrations sismiques

Le futur bâtiment étant situé sur une zone sismique, l’utilisation du pisé supposait de vérifier au préalable sa résistance aux vibrations. Or il n’existe pas de référentiel / normes sur ce matériau.
Le bureau d’étude TPFI a donc dû mettre en œuvre des études spécifiques pour répondre aux demandes du bureau de Contrôle. Le dossier, assez peu commun, est même remonté jusqu’au siège national de Véritas ! Ces démarches ont amené à la conception d’un module basé sur le couple bois / pisé, le bois apportant des capacités porteuses supérieures à celles du pisé.
Après une première étape d’études bibliographiques, des tests ont été réalisés au FCBA de Bordeaux. Il s’agit d’un des 5 laboratoires français qui possède des plaques vibrantes de 6 x 6 m, permettant de reproduire des séismes. La campagne d’essais s’est déroulée sur des modules de pisé de 3 x 1,5 m, en allant jusqu’à 250% de la magnitude du séisme de référence sur le secteur. Ces tests inédits, qui se sont déroulés en Décembre 2018, ont montré que la terre couplée au bois amortit le séisme et renforce la résistance des structures bois.
Les travaux ont donc pu démarrer et ils ont déjà bien avancé. Le clos couvert est terminé, les modules de bois pisé sont posés. Ils ont été associés au lot charpente bois, afin que l’artisan qui les réalise puisse être adossé à une structure de taille plus importante.

Un bâtiment pédagogique

Avec des salles de classe et de TP, une partie dédiée à l’administration et deux laboratoires de recherche (rattachés aux universités de Toulouse et de Pau) le bâtiment accueillera entre 350 à 400 étudiants.
Sa fonction pédagogique sera renforcée par :

  • Une instrumentation possible du bâtiment et de ses parois pour étudier son comportement.
  • Une exposition dans le hall présentant sous forme d’écorchés ses principes constructifs.

TPFI a remporté le Trophée ingénierie AIMP en 2019 avec cette construction.

Repères

3700 m2
Surface Plancher
12 M€
Budget de l’opération
juillet 2021
Livraison

Maitrise d’œuvre : Mil lieux architectes (Nancy) + GP Architecte (Tarbes)
Bureau d’études : TPFI
Responsable d’opération : Matthieu Cariteau