14 octobre 2020

Les travaux d'extension du port ont démarré il y a 1 an à Port la Nouvelle

Vue aérienne de l'extension du port de Port la Nouvelle

La Région Occitanie porte en Maîtrise d’ouvrage directe un ambitieux projet de développement portuaire. Après une phase d’études et de travaux préparatoires, le chantier a débuté il y a 13 mois, pour une durée totale de 4 ans.

Un enjeu portuaire majeur pour la Région

L’objectif de ce projet, dont les principaux travaux de construction des digues ont été confiés au groupement Bouygues Construction / Boskalis, est de permettre au port d’accueillir des navires de 225m contre 145m aujourd’hui. Un enjeu majeur pour la Région, qui détient la compétence portuaire et souhaite développer et pérenniser l’activité de PLN.
En amont du démarrage des travaux d’extension, nous avons réalisé une plateforme de 22 ha, aujourd’hui utilisée pour les installations du chantier, le stockage des matériaux et la préfabrication des 17 000 blocs béton artificiels nécessaires à la construction des digues.

Un chantier phasé

Les nouveaux aménagements permettront de dégager le tirant d’eau nécessaire aux futurs navires attendus. Les aménagements de cette opération sont phasés et consistent essentiellement à :

  • Construire un nouveau quai de 250 m de long et sa voie d’accès,
  • Aménager 7 Ha de terrepleins attenant à ce quai, dont une partie sera destinée aux colis lourds,
  • Approfondir la future entrée du port et le chenal actuel à -11 m jusqu’au nouveau quai,
  • Construire une nouvelle digue Nord, de 2400 m de longueur et démonter 270 m de la digue Nord existante,
  • Prolonger la digue Sud existante de 600 m.

Une extension étroitement liée aux projets éoliens en mer

Parallèlement à l’extension du port, deux projets pilotes d’éolien offshore sont prévus au large de Leucate (11) et du Barcarès (66). Ils sont portés par les opérateurs EFGL et EOLMED (groupement dont fait partie l’AREC Occitanie) Le quai en cours de construction et une partie des terrepleins arrières leur seront dédiés le temps de la construction des flotteurs et de l’assemblage des 6 éoliennes de 10 MW. A terme l’objectif est de passer des phases pilotes à des phases d’exploitation à plus grande échelle.

Un pas de plus de l’Occitanie vers la transition énergétique !

Crédit photo: Artedrones (by Artelia)